10 février 2005

grrrr

GROGNE : voila un mot dont les journalistes se gargarisent largement, ce qui a plutôt tendance à m’énerver quand ils évoquent un mouvement social. Qu’en dit mon bob préféré ? GROGNE, n.f. de grogner, mécontentement exprimé par un groupe de personnes. Soit. Et pour GROGNER : v. intr. Manifester son mécontentement par de sourdes protestations (= rouscailler, maugréer, ronchonner, etc…). Quand on applique ce terme à 300 000 personnes, ou plus, qui sont dans la rue parce que leur pouvoir d’achat part en sucette, leur emploi est menacé, leur sécurité dans le travail n’est plus assurée, je trouve plutôt péjoratif d’affirmer qu’elles maugréent ou ronchonnent ou grognent. De là à penser que celui ou celle qui prononce le mot a déjà choisi son camp… En effet le choix des mots signifie quelque chose, non ?

Devinette mythologique et néanmoins fastoche : GROGNE+O.

Posté par scrabbleur à 18:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur grrrr

    Gorgone, j'ai bon, dis ?

    Posté par CYNIC, 11 février 2005 à 10:29 | | Répondre
Nouveau commentaire