30 novembre 2005

racines

Je viens de lire une critique littéraire à propos d’un livre de Christian Bobin. Je n’ai rien lu de lui depuis fort longtemps, et voila que cet article me donne envie de lire ce livre. Ou un autre. Un livre de contemplatif où je retrouverais parfois la trace de mes propres états d’âme. Dans l’article il est dit que l’auteur vit depuis toujours au Creusot, ville qui résonne obstinément depuis deux siècles du fracas des laminoirs, ville où personne ne veut aller, ce qui fait sa principale vertu. Je ne suis jamais passé au Creusot, je... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 17:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 novembre 2005

mont d'or

Pour Sylvie Cet été là était écrasé par une chaleur de plomb. Dans la voiture nous n’avions pas encore la climatisation. Par les vitres ouvertes entrait le chuintement permanent produit par nos roues sur le goudron fondant. Dehors, c’était jaune. Les bovins se regroupaient dans la maigre ombre des haies. Les étangs de la Dombes étaient habités d’un lourd silence. Plus tard les enfants avaient planté des tentes sur la pelouse dévastée de Pierre. Dans l’ombre de la maison, nous avions pris des rafraîchissements et... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 17:32 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
28 novembre 2005

zazie dans le métro

Extrait d’un DIALOGUE tiré du film « Zazie dans le métro », entendu ce matin à la radio : (Zazie) Elle va durer combien de temps cette grève ? (voix masculine) Je ne sais pas, je ne fais pas de politique. Deux réflexions me viennent immédiatement. Premièrement, je n’ai jamais vu ce film, mais par contre je re-goûterais volontiers la saveur du roman de Queneau. Deuxièmement, ça faisait longtemps que je n’avais entendu cette formule, je ne fais pas de politique, proclamée autrefois à l’envi par tout un chacun... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 20:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 novembre 2005

cimetière des huitres

Par une voie sinuant à travers pin, un peu délabrée, un peu ensablée, atteindre une petite esplanade dégagée, au revêtement de bitume discontinu, elle aussi un peu ensablée. S’arrêter face à un buisson d’ajoncs. Couper le moteur. Laisser le silence emplir l’habitacle. Silence factice. Ouvrir les portières, ouvrir grand les poumons, respirer. A son halètement lent, deviner la présence, derrière la dune, de l’eau en mouvement. Sentir son odeur. Se mettre à l’unisson du souffle régulier de l’océan. Je disais : ça sent la mer.... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 12:47 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
25 novembre 2005

livre de pierre

Bientôt nous foulerons le pavé luisant des places. Nous nous mêlerons aux foules, nous nous laisserons porter par la lenteur des chalands. Nous pesterons contre cette petite pluie glaciale qui parfois enlaidit les jours d’hiver. Ou alors nous verrons notre haleine monter en volutes vers le ciel bleu pâle. Nous subirons les assauts sonores des haut-parleurs disséminés aux coins des rues, il parait que c’est bon pour l’AMBIANCE. Ambiance. Elle est à fuir, cette ambiance. Je déteste les marchés de noël, cette mode qu’on subit à présent... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 20:40 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
24 novembre 2005

ne jamais oublier

En silence nous sommes sortis de la salle. En silence nous nous sommes assis dans la voiture. En silence l’asphalte noir a défilé sous nos roues. En silence nous nous sommes enfoncés dans de subites nappes de brouillard. Nul n’a fait de remarque sur la difficulté de distinguer le bord de la route, sur le risque qu’il y avait de se retrouver dans le décor au premier faux pas. Nuit et brouillard. Sur cette route du retour je n’ai pas osé demander si Elle avait aimé le film. Cela me paraissait vraiment incongru. Aimer. Le... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 17:48 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

23 novembre 2005

roulez bolides

On aurait dit qu’il faisait une chaleur infernale sur le circuit. Les moteurs auraient hurlé dans les lignes droites. Les courbes auraient été négociées au cordeau dans d’atroces crissements de pneus. La piste aurait été rayée d’une multitude de traînées de gomme fondue. Les dents serrées les pilotes en sueur auraient tenu fermement les commandes de leurs BOLIDES. Ils auraient été des champions hors catégorie. On n’aurait déploré que peu d’accidents. Il y aurait bien eu quelques malencontreuses sorties de route, mais enfin rien que de... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 18:17 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 novembre 2005

bêtises

J’ai entendu ce matin à la radio que la polygamie était à l’origine de la violence urbaine. Je ne sais pas par quel détour alambiqué on en est arrivé à cette conclusion surprenante. Je remarque une chose néanmoins : peut-être serait-ce enfoncer des portes ouvertes, mais parmi les causes probables des catastrophes qu’on aurait pu éviter on ne parle jamais d’un mal pourtant évident, la bêtise humaine. Bon, je sais, il n’y a pas de remède connu, mais ne craignons pas de dire la vérité, que diable. Ça me fait penser que lorsque elle... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 21:26 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 novembre 2005

la part des anges

Dans mon souvenir la ville était noire. Certes le jour où nous nous étions arrêtés là, il y a bien longtemps, c’était au cours de notre lune de miel, certes ce jour-là disais-je, la météo n’était guère avenante. Il me semble que nous avions pris un café dans un établissement de cette étrange place triangulaire qui sert de centre à la ville. Nous nous étions ensuite mis en tête de chercher le producteur qui portait notre nom de famille, il existait, je le sais, puisque j’avais eu en porte-clé une petite bouteille de plastique... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 18:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
20 novembre 2005

marmites

Au téléphone, Elle me disait tu va encore râler. Là, je m’insurgeait, car quelle manie me prêtait-elle ainsi. Devais-je en croire que c’est dans mes habitudes de râler ? Bon, à vrai dire, Elle m’avait déjà parlé de suffisamment de sujets qui fâchent pour que j’aie encore le ressort de m’insurger. Donc je ne râlai point. J’ai pris rendez-vous, m’annonçait-elle, pour une démonstration de marmites, ce sera mardi prochain à 19h30. Soit et ??????, me contentai-je de dire en guise de réaction. Il y avait une liste... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 22:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]