10 décembre 2005

couleurs

Toute la ville était sombre. Non, ne craignez rien, je ne vais pas encore raconter des choses douloureuses. Mais c’est comme ça, je n’y peux rien : la ville était sombre. Souvent, l’après-midi, nous en avions assez de la neige et du blanc, nous voulions voir du soleil, de la couleur. Nous étions amoureux, ceci explique peut-être cela. Alors, à bord de ma vieille 204 bleue pale, nous descendions plus bas dans la vallée.

Dans cette ville noire, noire comme la plupart des villes enfouies dans les vallées alpines, nous avions eu envie de nous réchauffer après une promenade le long du torrent.

Il faisait beau pourtant, mais toute la ville était sombre. Noire, disais-je. Au coin d’une rue noire de cette ville noire, nous avions déniché un café à la façade noire comme le reste de la rue. Nous n’avions pas osé demander à la patronne de Chez Ida si elle se prénommait Ida. Nous avions choisi de nous installer à une table de formica rouge éclairée par le soleil, près d’une fenêtre, dans tout ce noir cette tache de couleur nous aimantait. C’était une heure calme de l’après-midi, le silence régnait dans le café noir.

Dans ce noir estaminet sis au coin d’une rue noire, au cœur d’une ville noire, nous avons aimé le silence et le regard bienveillant de la patronne qui s’appelait peut-être Ida, alors nous avons pris l’habitude de nous asseoir à notre table près d’une fenêtre et de siroter tantôt des cafés noirs qui nous réchauffaient fugitivement, tantôt des DIABOLOS menthe qui contrastaient furieusement, miroitant dans un rayon de soleil, avec le rouge du formica.

Instrument sonore : 10 lettres dont A E E L N R T T

Posté par scrabbleur à 19:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur couleurs

    Toute les Vallée Alpine ne sont pas noire, et il faut parfois regarder au delas de ce noir apparent, et on s'aperçois que ce noir cache un patrimoine magnifique et saisissant, des Villes qui autrefois ont crée toutes une économie puissante dans la région.

    Je pense qu'il faudrait leurs rendre la pièces et aider financierement ces communes à se reconstruire et mettre en avant leur patrimoine pour que la lumière du tourisme arrive à elle.

    Posté par toto38, 26 décembre 2007 à 22:38 | | Répondre
  • Mais euuuhhhh ! elles sont pas toutes noires les villes des vallées alpines )
    Tiens, Ida ! c'est le prénom de ma fille, mais elle ne tient pas un café à la façade noire dans une rue noire de la ville noire, lol !!
    Bon dimanche à toi.

    Posté par Pralinette, 11 décembre 2005 à 09:33 | | Répondre
  • wahou : ça pique et ça s'attrape à la ficelle : DIABOLO ! I N T R O U V A B L E celui-là !

    Ca y est, tu as parlé de formica...et je me mets à fredonner qui tu sais !

    Posté par Syl, 11 décembre 2005 à 11:52 | | Répondre
  • introuvable effectivement mais je continue de creuser (au pic).Dommage que Phil ne nous dise pas de quelle ville il s'agit:Modane?Livet/Gavet?..c'est vrai qu'il y a quelques coins assez sinistres en hiver,côté façades !

    Posté par Pancho, 11 décembre 2005 à 15:54 | | Répondre
  • Saint-Michel de Maurienne (c'est pas loin de Modane)
    Mais pourtant que la montagne est belle...

    Posté par phil, 11 décembre 2005 à 20:45 | | Répondre
  • Clarinette!
    Trop facile celle là...

    Posté par Tifenn, 13 avril 2010 à 22:39 | | Répondre
Nouveau commentaire