14 décembre 2005

expositions

Dans le poste il y a Alain Souchon. Il ne chante pas, il est l’invité d’une émission musicale. Il souhaite écouter le concerto pour clarinette de Mozart. Dans Paris, dit-il, il y a un type qui s’installe avec une sono dans les rues ou dans les couloirs du métro, il s’empare de son instrument, et inlassablement il joue le concerto. Souvent, dit-il encore, le musicien des rues officie près des musées pour aider les visiteurs à patienter dans les files d’attente. La musique adoucit les mœurs, parait-il. Alain Souchon dit qu’il est... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 17:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

24 novembre 2005

ne jamais oublier

En silence nous sommes sortis de la salle. En silence nous nous sommes assis dans la voiture. En silence l’asphalte noir a défilé sous nos roues. En silence nous nous sommes enfoncés dans de subites nappes de brouillard. Nul n’a fait de remarque sur la difficulté de distinguer le bord de la route, sur le risque qu’il y avait de se retrouver dans le décor au premier faux pas. Nuit et brouillard. Sur cette route du retour je n’ai pas osé demander si Elle avait aimé le film. Cela me paraissait vraiment incongru. Aimer. Le... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 17:48 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
15 novembre 2005

mont royal

Nous voici transportés au cœur d’une rue populaire du vieux Montréal. L’auteur nous fait pénétrer dans les maisons, nous immisce au sein des tensions quotidiennes inhérentes à chaque famille. Les personnages sont presque tous des gens simples, ordinaires, mais chacun d’entre eux se montre à sa façon haut en couleur. Comme quoi un auteur ne doit pas nécessairement s’intéresser aux serial killers ou aux familles « bien nées » pour faire une bonne histoire, ça va peut-être sans dire, mais ça va encore mieux en le disant. ... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 18:17 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
06 novembre 2005

da vinci code

J’ai fini de lire le Da Vinci Code. Ç a fait bien un  an que ma fille me l’a prêté mais je n’avais pas jugé utile de le lire jusqu’à présent. Et voila qu’il m’a permis d’occuper quelques unes de mes nuits banlieusardes et solitaires. Franchement ce pavé ne vaut pas toute la salive et l’encre qu’il a fait couler. Je l’ai lu sans déplaisir, certes, car les ressorts de l’intrigue sont bien remontés. Mais à part ça, la chose est plutôt vide. L’écriture est dénuée de style. Les personnages sont transparents. Par exemple, de... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 10:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
04 novembre 2005

photos

On s’extasie souvent devant les tableaux de certains peintres : ils sont tellement précis qu’on croirait voir des photographies. Et bien ce soir, j’ai vu l’inverse. Des photos en noir et blanc dont l’enchaînement des niveaux de gris successifs est si doux qu’on les croirait léchées au pinceau. Comme vous pouvez l’imaginer d’après ce que je viens de dire, je n’ai ressenti aucune violence à la vision de ces œuvres. Pourtant il s’agit à la fois de belles images et de témoignages forts : l’auteur nous montre essentiellement la... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 20:43 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
30 octobre 2005

peindre ou faire l'amour

Dans cette histoire, il y a des personnages. Un couple de personnages, qui se vont mutuellement comme des gants. Des personnages de notre âge, un peu fatigués, mais pas trop blasés, se laissant aller à des coups de cœur, exprimant des désirs d’ailleurs lointains, d’îles improbables… Il y a ces personnages, qui rencontrent d’autres personnages, d’autres couples, exclusivement, ceux des amis qui apparaissent fugitivement, et puis d’autres couples, plus jeunes, avec lesquels s’opèrent d’étranges échanges. A aucun moment on ne... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 21:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 octobre 2005

sauté de veau

Au « pois tout vert », j’ai acheté du veau à blanquette. La viande était jolie, croyez moi, sans gras, d’un beau rouge vif. Et pas chère. On dit toujours que le bio, c’est hors de prix, mais ce n’est pas forcément le cas. Je n’ai pas fait de blanquette. Faut que je fasse attention, vous savez bien, le cholestérol, et gnagnagna. J’ai fait revenir deux oignons rouges émincés dans un filet d’huile d’olive, j’ai ajouté les morceaux de viande, j’ai assaisonné avec du gingembre en poudre, du cumin, du poivre de sélim, bien mélangé le... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 16:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
04 octobre 2005

stigmates

Voici un petit livre qui donnera plein d’informations à ceux que ça intéresse sur l’origine de la culture du safran et sur son utilisation en tant qu’épice bien sûr, mais aussi en tant que plante tinctoriale et médicinale. Le plus curieux, je trouve, c’est d’apprendre que cette variété de crocus ne se multiplie que par division des bulbes. Ainsi tous les bulbes de safran présents dans le monde actuellement seraient issus d’un seul et même bulbe apparu quelque part dans la Grèce antique. La deuxième partie du livre comporte une... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 18:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 septembre 2005

la bohême

Les derniers rayons du soleil ont fini depuis un moment d’ambrer la campagne. La vallée se drape de pourpre. Assis inconfortablement dans les GRADINS, j’attends. Autour de moi les conversations bruissent doucement. Sur la départementale voisine on entend de loin en loin passer une voiture. Les applaudissements crépitent soudain (je ne vous dirai pas ce que je pense de cette manie d’applaudir les artistes avant leur prestation, devinez, eh eh !). Le chef d’orchestre gravit l’estrade d’un bond, comme Chaban grimpait les marches de... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 18:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
01 septembre 2005

jours de marché

Ce premier roman raconte l’établissement, au début du vingtième siècle, d’une petite communauté d’immigrés espagnols (essentiellement ARAGONAIS) autour du marché des Capucins, à Bordeaux. La plupart d’entre eux exercent une activité en rapport avec le marché. C’est donc à la fois la vie de cette communauté qui est décrite, mais aussi la vie du marché, pendant la première moitié du siècle, sans oublier les privations dues à la guerre ainsi que le marché noir. N’étant pas bordelais, je ne connais que le marché des Capucins... [Lire la suite]
Posté par scrabbleur à 18:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]